13e SEMAINE
Vocabulaire


Le feu ; le chauffage





ÉLOCUTION ET JEUX :


1. Mimons : Maman allume le feu: elle froisse du papier, casse des brindilles de bois, gratte une allumette ; quand la flamme jaillit, maman met une pelletée de charbon.
2. Les appareils de chauffage : Groupons-nous par équipes - ceux dont la maison est chauffée par une cheminée, un poêle ou le chauffage central décriront cet appareil à leurs camarades.
3. Jeu des savants : Qui connaît bien le mineur ? le charbonnier ? le ramoneur ? Montrons-les au travail : parlons, mimons et dessinons.
4. Concours du plus beau parleur : En 2 minutes, trouvons le plus possible de mots auxquels le mot : feu nous fait penser.
Ensuite parlons de la flamme et des bruits du feu.
5. Employons les mots étudiés : que représentent les dessins ?


EXERCICES

1. Copiez tous les mots en caractères gras de cette page.
2. Remplacez les points par un des mots : pelletée, froisse, chauffage central, brindilles, radiateurs : Quand maman chiffonne du papier, elle le … - Des … de bois sont de menus rameaux. - Remplir une pelle de charbon, c'est prendre une … de charbon. - Le … est composé d'une chaudière qui chauffe plusieurs …
3. Texte libre et illustré : Faisons quelques petites phrases sur le feu. Dessinons.




13e SEMAINE
Conjugaison


Le présent du verbe être

(les personnes du pluriel)


Avons-nous bien retenu ?
Conjuguons au présent le verbe : être sage, aux personnes du singulier.
Quelles sont les 3 personnes du pluriel ?

Au travail :
1. Lisons ce qui est écrit sous les dessins.
Que remarquons-nous ?

a) Si le sujet est féminin, l'adjectif se met au féminin.
b) Si le sujet est au pluriel (s'il désigne plusieurs personnes), l'adjectif se termine par un S.
2. Récitons ce temps de mémoire en épelant la terminaison du verbe et de l'adjectif selon les procédés habituels ; puis faisons oralement les exercices.

CE QU’IL FAUT BIEN RETENIR

PRÉSENT du verbe ÊTRE :
en ce moment,
je suis gai(e)
tu es gai(e)
il est gai
elle est gaie
nous sommes gais(es)
vous êtes gais(es)
ils sont gais
elles sont gaies
les enfants sont gais
EXERCICES

1. Conjuguez au présent : être propre; être appliqué(e) ; avoir froid et être enrhumé(e) ; être gourmand(e) et manger.
2. Remplacez les points par le verbe être au présent : Tu … sage ; je … gentille ; vous … petits ; elles … jolies ; nous .... assises ; mon frère … poli.
3. Remplacez les points par le mot qui convient : … es ; … sommes ; … sont ; … suis ; ... est ; … êtes.



13e SEMAINE
Grammaire


Le féminin de l’adjectif qualificatif



Cette petite fille est charitable. Elle a aidé la vieille Julie à rapporter de la forêt son fagot de bois mort.
Ce petit garçon est charitable. Il a aidé la vieille Julie à rapporter de la forêt son fagot de bois mort.

Au travail :
Quelle est la nature des mots en gras ? Comparons ces mots dans les 2 textes et trouvons la règle.

CE QU'IL FAUT BIEN RETENIR

Pour former le féminin de l'adjectif qualificatif on ajoute généralement un e à l'adjectif masculin. Ex. : un petit garçon ; une petite fille.
Quand l'adjectif est terminé par un e au masculin, il ne change pas au féminin. Ex. : un garçon charitable ; une fille charitable.

EXERCICES

1. Mettez les adjectifs au féminin : Le coq noir : la poule … - Un devoir facile : une leçon ... - Le puits profond : l'armoire … - Un chemin large : une route … - Le gazon vert : une feuille …
2. Même exercice : Une fille (obéissant et poli). - Une promenade (agréable). - Une bouteille (plein). - Une classe (vaste et clair). - Une robe (bleu et rouge).
3. Mettez au féminin : Mon petit frère est serviable et gai. - L'ouvrier est adroit et dévoué. -L'écolier est assidu, exact et appliqué.
4. Mettez les adjectifs au masculin : Une robe brune : un manteau … - Une muraille haute : un mur … - Une odeur agréable : un parfum … - Une feuille morte : du bois … - Une maman contente : un papa …

MOTS EN TRIANGLE
Horizontalement et Verticalement
1 2 3 4 5
1 . . . . . Adjectif masculin de froide.
2 . . . . Fleur qui a des épines.
3 . . . Présent du verbe oser, 1e personne du singulier.
4 . . 3e et 2e voyelles.
5 . 4e lettre de l'alphabet.




13e SEMAINE
Orthographe


Les mots commençant par ac



Le paquebot accoste. De petits noirs accourent et accueillent bruyamment les passagers. Un navire marchand va partir avec son chargement de produits africains : fruits, ivoire, caoutchouc, troncs d'acajou.

CE QU'IL FAUT BIEN RETENIR

Les mots commençant par AC prennent 2 C, sauf acajou, acacia, académie.

EXERCICES

1. Remplacez les points par c ou cc. - L'automobiliste en a..élérant trop vite a provoqué un a..ident. - En août, la chaleur est parfois a..ablante. - L'a..acia a de jolies fleurs blanches. -
En écrivant, n'oublions ni les points ni les a..ents. - L'enfant étourdi a fait un a..roc à sa veste.
2. Même exercice que n° 1. Avec le bois d'a..ajou, on fait de beaux meubles. - Les musiciens a..ordent leurs instruments. - Mes parents m’a..ompagneront à la gare. - Un a..ordéoniste joue sous nos fenêtres. - Ma bicyclette a de nombreux a..essoires. - Jean s'a..roupit.
3. Copiez et apprenez les mots suivants :
un accumulateur - un accusé - accepter - accomplir - un accès - une académie.


Qu'avons-nous étudié cette semaine ? Écrivons sous la dictée.
4. Depuis que la froide saison les rassemble près du poêle ou de la grande cheminée, Moumoute et Médor sont d'accord et acceptent maintenant de vivre côte à côte.
5. Un automobiliste a accroché une fillette imprudente : nous sommes témoins de l'accident.




14e SEMAINE
Vocabulaire


Les jeux d’hiver



ÉLOCUTION ET JEUX :

1. Mimons : a) Pétrissons de la pâte à modeler. Que peut-on pétrir encore ?
b) Qui peut nous montrer comment on construit un bonhomme de neige ?
Les camarades diront ce que signifient les gestes du mime et signaleront les erreurs.
2. Le jeu des Savants : Qui peut apprendre aux camarades qui l'ignorent ce que sont un skieur ? un patineur ? une luge ? une glissade ? Dessinons.
3. Concours du plus beau parleur : a) En 2 minutes, trouvons le plus possible de mots auxquels le mot : hiver nous fait penser.
b) Racontons une histoire de neige, de glace ou de verglas que nous connaissons. Une récompense à la meilleure histoire.
4. Employons les mots étudiés : Que représentent les dessins ?

EXERCICES

1. Copiez tous les mots en gras de cette page.
2. Remplacez les points par un des mots : patineurs, pétrir, ski, patinoire, skieur, patin : Il faut ... la neige pour former une belle boule. - De longues lames de bois qui servent à glisser sur la neige s'appellent des … - Les … servent à glisser sur la glace (quand elle est très solide). - Les gens qui font du ski sont des … ; ceux qui patinent sont des … - Le lieu où l'on patine est une …
3. Texte libre et illustré : Un jeu sur la neige ou sur la glace, avec un dessin.




14e SEMAINE
Conjugaison


Le futur


Avons-nous bien retenu ?
Conjuguons, suivant les procédés habituels le présent des verbes : parler, avoir, être.
Quand se passe l'action exprimée au présent ?

Au travail :
1. Employons le futur : citons des actions qui s'accompliront plus tard, dans l'avenir, dans le temps futur : Que ferez-vous demain ? Que se passera-t-il au printemps ? Que ferez-vous quand vous serez grands ?
2. Jouons à pigeon-vole : levons la main dès que le maître prononce un verbe au futur : je crie, tu riras...
3. Faisons oralement les exercices.


CE QU’IL FAUT BIEN RETENIR

J'emploie le futur pour exprimer une action qui s'accomplira plus tard.
Demain, j'aiderai maman.

EXERCICES

1. Remplacez les points par l'un des mots : hier, aujourd'hui, demain, et indiquez entre parenthèses après chaque phrase : passé, présent ou futur.- Exemple : Hier, il neigeait (passé).
.... il neigeait. - … je suis un médiocre patineur. - … tu auras une luge. - .... nous glisserons. - …elles faisaient du ski. - … vous avez froid.
2. Indiquez l'infinitif, le temps et la personne des verbes de l'exercice n° 1.




14e SEMAINE
Grammaire


Le féminin des adjectifs qualificatifs (suite)



Il neige. Louis attrape un flocon léger, blanc et froid. Puis, tout heureux, emmitouflé dans son manteau neuf, il pétrit des boules de neige qu'il lance à ses voisins aussi batailleurs que lui.

Au travail :
Trouvons tous les adjectifs. Puis écrivons le texte en remplaçant Louis par Louise, flocon par boule, manteau par pèlerine, voisins par voisines. (L'usage nous renseigne).

EXERCICES

1. Mettez au féminin: a) Une skieuse (adroit). - Une fleur (rouge). - La plume (léger). -Une étoffe (gris). - Une couche (épais).
b) Une robe (neuf). - Une biche (craintif). - Une parole (grossier). - Une écolière (travailleur). - Une bataille (dangereux).
c) Une fille (batailleur). - Ma (cher) maman. - Une femme (malheureux). - La neige (blanc). - Une (beau) gravure. - Une route (long).
2. Même exercice : a) François est peureux. - Papa est bon. - Le petit garçon est boudeur. - Le maître est sévère. - Le fils est affectueux et travailleur.
b) L'écolier est bavard. - Le berger est prudent. - Louis est courageux. - L'ouvrier est fatigué. - Le frère est blond. - Le tigre est féroce.
3. Mettez au masculin : folle, nouvelle, flatteuse, longue, douce, épaisse, pâle, sèche.
4. Trouvez un nom convenant à chacun des adjectifs puis mettez l'expression au féminin : nouveau, travailleur, beau, léger, content, agréable.

MOTS EN CARRÉ
Horizontalement et Verticalement
1 2 3 4 5
1 . . . . . Adjectif contraire de noir.
2 . . . . . Adjectif masculin de légère.
3 . . . . . Présent du verbe agiter, 3e personne du singulier.
4 . . . . . Adjectif féminin signifiant : propre, et dont le masculin est net.
5 . . . . . Présent du verbe créer, 2e personne du singulier.




14e SEMAINE
Orthographe


Les mots commençant par ap


Le pilote de l'avion s'apprête à décoller. Un mécanicien et son apprenti vérifient l'appareil.

Au travail :
Quelle ressemblance présentent les mots en caractères gras ?
Certains mots font exception à la règle : Apaiser - apercevoir - apéritif - apitoyer - aplatir.
Construisons des phrases avec ces exceptions.

CE QU'IL FAUT BIEN RETENIR

Les mots commençant par ap prennent 2 p sauf : apaiser, apercevoir, apéritif, apitoyer, aplatir.

EXERCICES

1. Répondez aux questions suivantes en employant les mots en gras.
Qu’apercevez-vous de votre fenêtre ? Quand vous êtes-vous apitoyé sur le sort de quelqu'un ? Connaissez-vous un animal qui s'apprivoise facilement ? Pourquoi le pêcheur met-il un appât au bout de son hameçon ?
2. Copiez les mots suivants et mettez une croix sous ceux qui prennent un p, 2 croix sous ceux qui prennent 2 p.
apaiser ; apporter ; un appel ; apitoyer ; aplatir ; un appartement ; un apprenti ; apercevoir ; apéritif ; appartenir ; appliquer ; apparaître.
3. Remplacez les points par p ou pp. Ne buvez jamais d'alcool et surtout pas d’a..éritifs. - Le facteur a..orte le courrier. – Les spectateurs a..laudissent longuement. - Le forgeron a..latit un morceau de fer. – Le convalescent retrouve son a..étit.
4. Ecrivez sous la dictée les mots du n° 2.

Qu'avons-nous étudié cette semaine ? Écrivons sous la dictée.
5. Dès que la première neige apparaîtra, nous lancerons des boules épaisses et serrées, nous en roulerons une très grosse puis nous construirons un bonhomme de neige.
6. S'il fait très froid, nous patinerons, mais nous prendrons garde au verglas.




15e SEMAINE
Vocabulaire


La charité, la bienfaisance


ÉLOCUTION

1. Avons-nous déjà vu un mendiant ? où ? Comment était-il ? Les passants lui faisaient-ils l'aumône ? Que lui donnaient-ils ?
2. Celui qui éprouve du bonheur est heureux. Disons le contraire : Celui qui éprouve un malheur est …. - Citons un jour où nous avons été très heureux.
3. Parlons des gens malheureux : les enfants sans parents : les orphelins ; ceux qui sont dans la misère : les miséreux ; ceux qui souffrent d'une grande maladie ou d'une infirmité (qui a déjà aidé un aveugle à traverser la rue ? Qui a déjà entendu sa maman plaindre un infirme, un malheureux ? Que disait-elle ?)
4. Employons les expressions : J'ai bon coeur ; je suis bon, charitable, généreux ; j'aime faire le bien.
Décrivons les dessins.
EXERCICES

1. Copiez tous les mots en caractères gras de cette page.
2. Remplacez les points par l'un des mots : généreux, bonté, orphelin, charitable, secourir, aide, bienfaisance : La … est la qualité de celui qui est bon. - La générosité est la qualité de celui qui est … - Celui qui fait la charité est … - La … consiste à faire le bien. - Aller au secours d'un malheureux, c'est le …, lui venir en … - Un enfant qui n'a plus ses parents est un …
3. Texte libre illustré : Vous avez un jour été charitable. Qu'avez-vous fait ? Dites-le en quelques petites phrases.




15e SEMAINE
Conjugaison


Le futur du verbe Parler

(la 1e personne)


Avons-nous bien retenu ?
Quand emploie-t-on le futur ? Faisons une phrase commençant par : demain, plus tard...
Citons 10 verbes du 1er groupe : terminés par er à l'infinitif, comme parler.
Quelle est la 1e personne du singulier ? du pluriel ?
Que désignent-elles?

Au travail :
1. Guy, que feras-tu demain ? - Je travaillerai,...
Que ferons-nous, demain - Nous travaillerons,...
2. Notons nos réponses au tableau; remarquons les terminaisons : ERAI; ERONS.
Conjuguons ainsi : aider, jouer, crier (attention !).
3. Remarquons encore : j'ai; je suis; je parle; je parlerai. Quand le sujet est je : pas de t à la fin du verbe.
Une petite phrase permet de s'en souvenir : JE n'aime pas le T !

CE QU'IL FAUT BIEN RETENIR

RÈGLE : Quand le sujet est je, le verbe ne se termine jamais par un t.
FUTUR du verbe PARLER 1er groupe : demain,
je parlerai
nous parlerons
EXERCICES

1. Conjuguez au futur, à la 1e personne (singulier et pluriel) : Trembler ; grelotter ; frissonner ; chauffer.
2. Accordez au futur .- Je (souffler) dans mes doigts. - Nous (allumer) le poêle. - Nous jouer). - Je (nouer) mon cache-nez. - Je (remuer).
3. Indiquez l'infinitif, le temps et la personne des verbes suivants : je donne l'aumône ; nous patinerons ; tu as bon cœur ; j'aiderai.




15e SEMAINE
Grammaire


Idée du singulier et du pluriel



Marie a bon cœur ; elle a pitié des malheureux. Hier elle a aidé le père Jean qui est aveugle, à traverser la rue et elle a porté un bol de tisane à la pauvre vieille Justine.

Au travail :
Que savez-vous des mots en gras ? Combien y a-t-il de malheureux ? de bol ? Qui nous l'apprend ? Les mots : des, un, nous indiquent le nombre.

CE QU'IL FAUT BIEN RETENIR

Un nom est au singulier quand il désigne une seule personne, un seul animal, une seule chose. Ex. : la rue.
Un nom est au pluriel quand il désigne plusieurs personnes, plusieurs animaux ou plusieurs choses. Ex. : les malades.

EXERCICES

1 .Trouvez 5 noms au singulier et 5 noms au pluriel.
2. Écrivez sur 2 colonnes, singulier et pluriel : a) les écoliers, la règle, les bancs, la maîtresse, des cahiers, un livre, un bureau, des crayons.
b) les coqs, la poule, un dindon, des chèvres, le cheval, des pigeons, les canards, une oie.
3. Copiez en mettant (s) après les noms au singulier et (p) après les noms au pluriel: Les vendangeurs cueillent le raisin. - Paris est la capitale de la France. - Le laboureur cultive son champ. - Les oiseaux gazouillent au printemps. - Le renard a dévoré les poules du fermier.

MOTS EN TRIANGLE
Horizontalement et Verticalement
1 2 3 4
1 . . . . On en fait du feu.
2 . . . Présent du verbe avoir, 3e personne du pluriel.
3 . . 9e et 20e lettres de l'alphabet.
4 . 19e lettre de l'alphabet.





15e SEMAINE
Orthographe


ge - gi – gea - geo

Gilbert et Georges, deux petits villageois, ont visité Paris. Sur la place de l'Hôtel de Ville, ils ont longuement regardé les pigeons qui mangeaient les miettes que leur jetaient les gens.
Au travail :
Comment se prononceraient les mots : Georges, villageois, pigeons, mangeaient, sans la lettre e ?

CE QU’IL FAUT BIEN RETENIR

Il faut mettre un e après le g devant a et o pour obtenir les sons ja - jo.
Exemples : ils mangeaient ; un pigeon.
EXERCICES

1. Lisez puis copiez les mots suivants en mettant une croix sous les e placés entre g et a ou o. - la gaieté ; un esturgeon ; une gaule ; un bougeoir ; un flageolet ; la vengeance ; un escargot ; un ouragan ; la mangeoire ; le fagot ; le ragoût.
2. Réunissez les 2 parties de chaque mot en mettant un e après le g quand cela est nécessaire.
Le g..oûter ; le gig..ot ; le g..ardien ; le badig..on ; un dirig..able ; un plong..on ; la roug..ole ;la g..alerie ; un bourg..ois ; la nag..oire.
3. Remplacez les points par g ou ge. - Le couvreur répare la ..outtière et pose une ..irouette sur le toit. - Maman confectionne une ..alette qui sera un ré..al. - Les premiers bour..ons s'ouvrent au printemps. - Un violent ora..e éclate; les ri..oles seront, bientôt pleines et les é..oûts déborderont.
4. Écrivez sous la dictée les mots du n° 1.

Qu'avons-nous étudié cette semaine ? Écrivons sous la dictée.
5. Je passerai mes vacances dans la ferme de mon camarade Georges; je garnirai la mangeoire des chevaux, je jetterai des miettes de pain aux pigeons. Ensemble, nous jouerons et nous pataugerons dans les ruisseaux.




16e SEMAINE
Vocabulaire


Le froid et la chaleur


ÉLOCUTION ET JEUX :


1. Du plus froid au plus chaud : glacial, froid, tiède, chaud, brûlant (bouillant). Touchons des objets de température variée ; comparons nos appréciations avec celles de nos camarades. Examinons le thermomètre.
2. Mimons : L'enfant frileux : il tremble (on peut dire encore : il frissonne, il grelotte. Pourquoi ?) ; il claque des dents ; il a l'onglée et il souffle dans ses doigts. Emmitouflons l'enfant frileux. - Le mime prend l'attitude de son choix : Que fait-il ?
3. Jeu des Savants. a) Il gèle. Qui peut nous dire comment sont la terre, l'herbe, l'eau, le visage des passants ? Qui peut imiter, décrire ou dessiner l'allure des passants ?
Qui a vu la glacière, l'armoire frigorifique du boucher ? de la viande frigorifiée ?
4. Employons les mots étudiés : que représentent les dessins ?

EXERCICES

1. Copiez tous les mots en gras de cette page.
2. Remplacez les points par un des mots : frissonner, tiède, thermomètre, claquer des dents, s'emmitoufler, frileux, gelé, onglée, glacé, température, glacial, grelotter :
a) Jean a facilement froid : il est … - L'eau qui n'est ni chaude, ni froide est … - Quand il fait si froid que l'eau se transforme en glace, il … - Je m'enveloppe de lainages : je … - Le vent, si froid qu'il semble chargé de glace, est …
b) je suis parcouru de frissons : je … - Je tremble comme un grelot : je … - Le froid me fait mal au bout des doigts : j'ai l'… - Mon menton tremble : je … - Je suis comme transformé en glace : je suis … - Le … indique la …




16e SEMAINE
Conjugaison


Le futur du verbe Parler


(la 2e personne)


Avons-nous bien retenu ?
Quand emploie-t-on le futur ? Conjuguons au futur : parler, avec je et nous.
Quelle est la 2e personne du singulier ? du pluriel ? Que désignent-elles ?

Au travail :
1. Le maître parle à Guy :
- Demain, tu travailleras,...
Le maître parle à ses élèves :
- Demain, vous travaillerez,...
2. Remarquons les terminaisons : ERAS - ERONS. Conjuguons ainsi : frissonner, remuer, crier (attention !).
3 Remarquons encore : tu as ; tu es ; tu parles ; tu parleras...
Quand le sujet est tu : le verbe se termine par un s.

CE QU’IL FAUT BIEN RETENIR

RÈGLE : Quand le sujet est tu, le verbe se termine par un s.
FUTUR du verbe PARLER, 1er groupe : Demain,
tu parleras
Vous parlerez
EXERCICES

1. Conjuguez au futur, à la 2e personne (singulier et pluriel) : chauffer; éternuer, copier.
2. Accordez au futur : Nous (consulter) le médecin. - J' (examiner) le malade. - Tu (grelotter). - Vous (trembler). - Je (claquer) des dents.
3. Indiquez l'infinitif, le temps et la personne des verbes : Nous sommes glacés ; tu frissonneras ; ils ont froid ; vous chaufferez.




16e SEMAINE
Grammaire


Le pluriel des noms



C'est l'hiver. La bise siffle. Les passants se hâtent vers leur logis en soufflant dans leurs doigts.
C'est l'hiver. La bise siffle. Le passant se hâte vers son logis en soufflant dans ses doigts.

Au travail :
Comparons les noms en gras des 2 textes. Le nombre est-il le même dans les 2 cas ? Trouvons la règle.

CE QU’IL FAUT BIEN RETENIR

Généralement les noms prennent un s au pluriel. Ex. : un passant, des passants.
Les noms terminés au singulier par s, x, z ne changent pas au pluriel. Ex. : un logis, des logis.

EXERCICES

1. Écrivez au pluriel : a) le bois, le nez, la perdrix, la pomme, la poire, une cerise, un citron, une pêche, un repas, un ours, l'orange, du raisin.
b) un crayon, une plume, le livre, l'élève, une noix, un clou, une souris, le banc, le maître, l'armoire, du papier, la gomme.
2. Mettez au singulier : des moutons, des chiens, des chats, des poules, des coqs, des dindons, des canards, des pigeons, des lézards, des oies.
3. Mettez au singulier les mots en gras : les cahiers et les livres sont bien couverts. - Les vaches et les moutons mangent dans les prés. - Les garçons et les filles sont tombés sur les pierres des chemins. - Les coucous et les rossignols chantent dans le bois.

MOTS EN TRIANGLE

Horizontalement et Verticalement

1 2 3 4
1 . . . . Nom masculin de fille.
2 . . . Terre entourée d’eau.
3 . . Se place devant un nom masculin singulier (masculin de la).
4 . Marque générale du pluriel des noms.




16e SEMAINE
Orthographe


Révision




1. Remplacez les points par c ou ç. - Je distan.ais mes .amarades à la .ourse. - Maman rapporte du .erfeuil, du .éleri, .inq .itrons et des .erises. - Le ma.on prépare du .iment. - Le bûcheron .oupe les branches en tron.ons de .inquante .entimètres.
2. Remplacez les points par c, ç ou cu.
le .oqueli.ot ; un .on.ombre ; le lion.eau ; j'ai . eilli ; le souri.eau ; .la fa.ade ; tu as re.eilli ; le re.eil ; le cer.eil ; je pin.ais ; le cer.eau ; la .eillette ; la balan.oire ; l'hame.on ; l’ac.eil.
3. Remplacez les points par s ou ss. - J'e..uie la vai..elle. - Le pêcheur a utili..é l'épui..ette pour sortir l'énorme poi..on de l'eau. - Notre verger produit à volonté frai.es, framboi..es et gro..eilles. - A marée ba..e, nous rama..ons de nombreux coquillages.
4. Remplacez les points par c ou cc ou bien par p ou pp. - La tempête s'a..aise. - Le poisson mord à l'a..ât a..roché à l'hameçon. - A..itoyons-nous sur le sort des malheureux. - Ne nous piquons pas en cueillant des fleurs d'a..acia. - Le navire a..oste.
5. Remplacez les points par g ou ge. - Le peintre badi. onne le plafond. - Les ca..ots de lé..umes sont entassés dans le wa..on. - Maman coupe un corsa..- Les ba..ages sont chargés dans le four..on. - La citronnade et l'oran..ade sont des boissons rafraîchissantes. - Les chasseurs ont rapporté du ..ibier.

Qu'avons-nous étudié cette semaine ? Écrivons sous la dictée.
6. Comme chaque matin, Madame Prude fait ses recommandations à ses deux enfants : Pendant la récréation, vous vous emmitouflerez et vous jouerez pour vous réchauffer. Pierre, tu enfileras tes gants pour éviter les gerçures.