Pas touche aux APL !







Le gouvernement annonce, parmi ses toutes premières mesures, une baisse des allocations (APL, ALF, ALS) de 5 euros pour toutes et tous à partir d'octobre, puis une réforme générale des APL et des aides sociales, afin de réduire ses dépenses, appauvrissant les locataires et réduisant l'accès à un logement autonome. Certains prétendent que la baisse des APL entrainera par magie une baisse des loyers : c'est un mensonge, le contraire a été démontré dans d'autres pays ...

Pour beaucoup de locataires, 5 euros, ce n'est pas rien et cela représente de nouveaux sacrifices à la fin du mois sur l'alimentation, l'énergie, les soins, l'éducation, les loisirs ...

Cette décision est d'autant plus brutale et injuste qu'elle épargne les rentiers du logement et les plus riches, qui ont reçu la promesse d'importantes baisses d'impôts.

Un tel choix annonce des dizaines de milliers de mises à la rue supplémentaires et alors que le nombre d'expulsions et les loyers n'ont jamais été aussi élevés, ainsi qu'une aggravation de la précarité et des conditions de logement.

C'est pourquoi nous appelons à la mobilisation générale des locataires et de tous ceux et celles qui sont en désaccord avec ces orientations afin que, dans le respect du droit à un logement décent pour toutes et tous, le gouvernement :

- Revalorise les APL et les minimas sociaux au lieu de les baisser,
- Applique et renforce l'encadrement des loyers.

Rendez vous :

Jeudi 31 août, à partir de 17h, marche :

RV CAF 101 rue Nationale, Paris 13e, Métro Olympiades

départ 18h vers le ministère des finances à Bercy

Fin septembre : journée nationale de mobilisations

Premiers signataires :

AFVS, ATMF, Bagagerue, CNAFAL, CNL, COPAF, CSP 75, DAL, DIEL, FAPIL, Femmes égalité, FNARS, Fondation Copernic, INDECOSA-CGT, MNCP, Rencontres sociales, Syndicat de la Magistrature, Solidaires, Union Syndicale de la Psychiatrie ...